Don Carlos (JAM)
Figure du reggae roots, membre originel du groupe mythique Black Uhuru, icône invétérée du mouvement rastafari, le Jamaïcain Don Carlos est une figure du «waterhouse», style qui se caractérise par de longues complaintes.

Natty Jean (FR)
Présenté comme le renouveau du reggae africain, Natty Jean nous vient tout droit du Sénégal où il a fait ses premières armes sur les scènes hip-hop dakaroises et les productions locales. Mais vite lassé d'un univers hip-hop qui ne lui correspondait plus, Natty Jean trouve un nouveau souffle dans le reggae.

The Sunvizors (FR)
Être soi même, ne faire aucune concession, rester authentique tout en jouant des codes du roots reggae en y saupoudrant le « juste nécessaire » de soul et d’électro, voilà le terrain de prédilection pour THE SUNVIZORS. Du velours pour les oreilles.

Treesha & the Evolution Band (GER)
Treesha est une chanteuse originaire du Kenya et installée en Allemagne : choriste de Gentleman, c'est avec les musiciens de celui-ci, l'Evolution band, qu'elle se produira sur la scène du Plein-les-Watts Festival pour présenter son reggae teinté de soul

Morgan Heritage (JAM)
Morgan Heritage est un des groupes nu-roots majeurs des années 90-2000. Un son conscient et moderne servi par une famille talentueuse à tous points de vue.

Jamesty (FR)
Jamesty est un groupe musical qui aime à mélanger les rythmes de jazz, de funk et de soul aux racines du reggae.

Mystical Faya (FR)
En s'inspirant des codes du reggae jamaïcain et anglais des années 70-80, Mystical Faya propose un reggae teinté de soul et parsemé de touches rock.

Mystically (FR)
Créé en 2006 à Besançon (25), le duo Mystically se consacre à produire des compositions métissées en puisant dans ses racines afro-caribéennes.

Alpheus (JAM) & Najavibes (Ge)
Alpheus est le dernier artiste à avoir été signé par Coxsone Dodd. Talentueux et simple, il prône avec sa musique un retour aux vibes authentiques du ska et du rocksteady des années 60 et 70.

Nai-Jah (FR)
Issu d'une double culture Franco-Nigériane, le chanteur Mahakwe Wadike prend conscience des luttes et persécutions qui résultent du colonialisme au cours de sa jeunesse passée à Lagos.

Jah Mason (JAM)
Membre de l’ordre rasta des Bobo Ashanti, comme Sizzla ou Capleton, Jah Mason a marqué au fer rouge la vague one drop du début des années 2000.

Turbulence (JAM)
Né en 1981, à Kingston, Turbulence est sans conteste l’un des sing-jays les plus talentueux de Jamaïque.

Projets socioculturels

Le Plein-les-Watts Festival develope chaque année des projets sociaux, culturels ou pédagogiques avec des organismes partenaires prenant part à l'événement :

Stop Suicide

Stop Suicide est une association qui s’engage pour la prévention du suicide des jeunes dans la région romande. leurs missions sont notamment de parler et faire parler du suicide, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

Pour les remplir, ils mettent en place des programmes d'activité, des campagnes de sensibilisation, mettent à disposition des ressources et mènent des actions de prévention, notamment au festival Plein-les-Watts depuis de nombreuses années.

http://www.stopsuicide.ch

Carrefour AddictionS

Depuis 2013, les organismes de prévention FEGPA (prévention alcool et cannabis), CIPRET (prévention tabac) et RNVP (prévention jeu de hasard et d'argent et jeux virtuels) sont réunions au sein de la faitière "Carrefour AddictionS" réinventer une nouvelle forme d’intervention commune autour de la prévention des addictions.

Le partenariat avec le Plein-les-Watts Festival est un des plus durables de la manifestation, puisque Carrefour AddictionS est présent sur le terrain avec un stand de prévention et soutien financièrement le festival depuis ses tous débuts (2ème édition en 2008).

Retrouvez les bénévoles de Carrefour AddicitonS cette année encore au festival, avec de nombreuses animations, explications et informations disponibles.

www.carrefouraddictions.ch

Chasseur de soif

Depuis 2013, l’association « Le Locados » et ses travailleurs sociaux ont mis en place une action de prévention appelée « Chasseurs de soifs. Il s’agit notamment pour des jeunes engagés via des « jobs d’été » de distribuer gratuitement de l’eau au sein du festival, afin d’éviter les problèmes d’alcoolisation.

Ces interventions seront menées par des équipes mobiles identifiées composées de TSHM et de jeunes volontaires mineurs et majeurs. Elles seront réalisées dans le cadre d’une mission de prévention par les pairs et dans une approche sécurisante , non jugeante et non moralisatrice.

L’équipe TSHM prévoit également dans le cadre de ses interventions d’accompagner les jeunes à suivre un formation avec la FEGPA. Au cours de celle-ci les jeunes pourront ac-quérir des connaissances utiles dans la cadre des « chasseurs de soifs » mais également des compétences personnelles . « il ne s’agit pas de s’attaquer à ce qui motive la consommation , mais d’en maitriser , autant que faire se peut, les effets nuisibles. »

Haute Ecole de Travail Social (HETS)

En 2015, un projet de deux études de gestion de projets, d'équipes et équipements sur le Plein-les-Watts Festival est proposés, s'organisant dans le cadre de modules de cours de la HETS.

La première étude porte sur la prévention des risques liés à consommation d'alcool et de stupéfiants, notamment auprès des jeunes de 14-25 ans. Le but de l'étude est de proposer des pistes réalistes et réalisables à mettre sur pieds lors des prochaines éditions de la manifestation.

La seconde étude porte sur l'animation de l'espace staff et l'accueil des bénévoles : d'une part établir un diagnostic sur cet accueil, interroger les bénévoles et leurs souhaits, et d'autre part amener des idées d'animations, dans le but que les bénévoles se sentent bien dans cet espace et puissent participer aux animations.

En 2016, la HETS a été mandatée par le festival pour réaliser un diagnostic et des actions sur les relations avec les riverains et les nuisances engendrées par le festival. 6 groupes d'étudiants ont ainsi pu rencontrer des groupes de riverains (immeubles du Pré-du-Camp, villas de la Butte, Garderie le Serpentin, EMS Happy Days, les institutions de jeunesse de la commune, etc.) afin de récolter leurs avis sur le festival, et envisager des mesures concrètes pour répondre à leurs remarques. Ainsi au mois de Juin, un "Forum des riverains" a été organisé par un groupe d'étudiants, permettant une discussion et réflexion entre les riverains du Pré-du-Camp et les organisateurs sur les mesures à prendre.

Corner 25

Situé dans l'immeuble du Goulet 25, le Corner 25 fût créé en 2006 à la destruction du Goulet 13 et la rénovation du Goulet 25. Souhaitant en faire un lieu pour accueillir les passionné(e)s de reggae music et de sound systems, le lieu n'étant pas assez grand pour accueillir un large public, le Corner 25 est devenu un lieu privé pour pouvoir limiter son accès, géré par deux Sound Systems genevois : Lion Youth & Unity Sound.

En 2016, une rencontre avec les organisateurs du Plein-les-Watts a permis de mettre en place un partenariat entre les deux associations, afin d'organiser, construire et décorer le Bara'watts, dédié à l'espace Sound System (DJ), le "Lion's Corner".